Communiqué 2020

Personnel de la santé : Passer des applaudissements à une revalorisation

Alors que la deuxième vague de la COVID-19 fait sentir ses effets dans toute l’Europe, et que le personnel de la santé est à nouveau au front pour garantir la sécurité et le bien-être de la population,  une semaine de mobilisation est organisée dans toute la Suisse par ce personnel, afin de réclamer de meilleures conditions de travail. Les Vert∙e∙s vaudois∙es et le Parti Socialiste vaudois (PSV) soutiennent ce mouvement et souhaitent voir ces professions reconnues à leur juste valeur. Leurs élu-e-s se sont déjà, à ce titre, mobilisé-e-s à Berne pour défendre l’initiative « Pour des soins infirmiers forts » et un contre-projet ambitieux à ce texte. Au niveau cantonal, les deux formations politiques demandent aux employeurs du parapublic de prendre leurs responsabilités, et de procéder aux indispensables augmentations salariales.

Le personnel de la santé a fourni des efforts impressionnants ces derniers mois pour faire face à la pandémie qui a touché nos sociétés. Aujourd’hui, alors que ce personnel fatigué se prépare à affronter une nouvelle vague de COVID-19, il est plus que jamais essentiel d’entendre ses revendications légitimes, et de revaloriser ces professions, en améliorant notamment les conditions de travail dans les soins.

Le PSV et les Vert∙e∙s vaudois∙es s’engagent depuis toujours en ce sens, et leurs élu-e-s aux Chambres fédérales ont œuvré pour un contre-projet ambitieux à l’initiative « Pour des soins infirmiers forts » qui demande, notamment, de meilleures conditions salariales et de travail dans les soins. La majorité bourgeoise semblant malheureusement vouloir garder un statuquo nuisible pour tout le monde, ces deux formations politiques défendront avec conviction l’initiative dans les urnes le jour où elle sera soumise au vote populaire.

Les Vert∙e∙s vaudois∙es et le PSV souhaitent, par ailleurs, voir les négociations salariales actuellement en cours dans le domaine de la santé parapublique aboutir rapidement, et demandent aux employeurs de ce secteur de prendre leurs responsabilités.

Enfin, alors que le nombre d’hospitalisations liées aux cas de COVID-19 ne cesse d’augmenter, tout doit être entrepris pour que les professionnel-le-s de la santé puissent travailler dans des conditions garantissant leur sécurité et dans le respect des règles fixées par le droit et les conventions collectives.

Il est grand temps de montrer au personnel de la santé qu’au-delà des applaudissements, la population et la classe politique vaudoise sont conscientes de leurs efforts et du besoin d’une revalorisation de leurs professions !

Ce communiqué est envoyé de manière conjointe par Les Vert.e.s vaudois.es et le Parti socialiste vaudois

Communiqué 2018

L’accueil parascolaire doit être défendu

Les Verts et le Parti socialiste ont soutenu la pétition « Pour un accueil sûr et de qualité pour nos enfants » lancée par les professionnel-le-s de l’accueil parascolaire du canton. Ils soutiennent maintenant la grève annoncée mardi prochain. Ils étaient aussi intervenus au Parlement tant les résultats de la consultation menée par l’Etablissement Intercommunal pour l’Accueil Parascolaire (EIAP) s’opposent à l’esprit et à la lettre de la Loi sur l’accueil de jour des enfants (LAJE). Les professionnel-le-s concernés se mobilisent dans la rue en dernier recours, pour que la qualité de l’encadrement de nos enfants reste la plus élevée possible.

Les Verts et le Parti socialiste ont soutenu de longue date une politique d’accueil de jour ambitieuse, à la fois au plan de la mise à disposition de places suffisantes que du point de vue de la qualité de la prestation offerte.

Les récentes modifications du cadre de références annoncées par l’Etablissement Intercommunal pour l’Accueil Parascolaire (EIAP) péjorent nettement la qualité de l’encadrement, et donc la sécurité et le bien-être de nos enfants. Il s’agit, entre autres, de la baisse du taux d’encadrement et du recours moins systématique du personnel formé.

C’est pourquoi le Parti socialiste vaudois et les Verts vaudois soutiennent la grève et la manifestation annoncées par les professionnel-le-s du parascolaire le mardi 13 novembre prochain. Ils dénoncent vigoureusement les pressions subies par ces mêmes professionnel-le-s dont c’est le droit le plus strict que de protester et de faire entendre leurs griefs.

Nous demandons que l’EIAP entende enfin les critiques émises et se mette à la table de négociation. La qualité de l’accueil parascolaire dans le canton de Vaud en dépend !