Communiqué 2020

Une rentrée politique déterminée face à des crises liées

Les Vert∙e∙s vaudois∙es ont tenu ce lundi 24 août leur désormais traditionnelle conférence de presse de la rentrée. Pour les Vert∙e∙s, notre société doit tirer profit des enseignements de la crise du COVID-19.  Ils et elles s’engageront ainsi particulièrement ces prochaines semaines et mois en faveur d’une politique économique plus respectueuse de l’environnement et des personnes et tenant compte des limites planétaires, et d’une politique des transports à l’échelle communale qui priorise la mobilité douce. Le financement du plan climat cantonal, le lancement d’une initiative populaire cantonale pour une économie durable et les élections communales de mars 2021 sont aussi dans le viseur des Vert∙e∙s.

Carmen Tanner, membre de la direction des Vert∙e∙s et municipale à Yverdon, Vassilis Venizelos, président de groupe des Vert∙e∙s au Grand Conseil et Alberto Mocchi, président des Vert∙e∙s vaudois∙es ont présenté ce matin, à Lausanne, les enjeux identifiés par le parti écologiste pour ces prochains mois, et les moyens à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs.

Les Vert∙e∙s souhaitent que la société vaudoise continue à tirer les enseignements de la crise du COVID-19, et poursuive ses efforts vers une économie et des transports plus respectueux de l’environnement. Plutôt que l’austérité que réclament d’aucun-e-s, les Vert∙e∙s souhaitent des politiques anticycliques fortes, à même de soutenir le tissu économique vaudois tout en œuvrant à la réduction des émissions de CO₂ et en faveur de la biodiversité. Un financement ambitieux du plan climat présenté ce printemps par le Conseil d’Etat est ainsi nécessaire, tout comme une réorientation de la politique de promotion économique du Canton vers davantage de durabilité.

C’est également dans cette optique que les Vert∙e∙s souhaitent lancer, d’ici à la fin de l’année, une initiative populaire cantonale visant à inscrire dans la Constitution vaudoise les principes d’une économie durable et respectueuse de l’humain comme de l’environnement. Cet automne, cela fera près d’une année que leur initiative sur le climat a été déposée. Il est temps de voir avancer ce dossier également, vu qu’il comporte des volets essentiels tant dans la lutte contre le réchauffement climatique qu’au plan des investissements financiers.

L’un des principaux enseignements de la crise du COVID-19 aura été qu’une mobilité différente est possible. Après être intervenu-e-s ces derniers mois déjà sur la question du télétravail, les Vert∙e∙s se saisiront dès la rentrée de la question des aménagements cyclables dans les communes. Toujours plus de personnes souhaitent faire du vélo, il faut donc que les pouvoirs publics leur permettent de le faire dans de bonnes conditions et en sécurité.

Enfin, l’automne sera l’occasion pour les Vert∙e∙s de poursuivre et compléter leur travail d’implantation dans de nombreuses localités en vue des élections communales de mars 2021. L’objectif, pour les écologistes, est de s’implanter dans une dizaine de nouvelles communes fonctionnant avec le système proportionnel, telles que par exemple Chavannes-près-Renens ou Bourg-en-Lavaux, et renforcer leur représentation dans les législatifs et exécutifs des communes où ils sont déjà présent-e-s.