Interventions parlementaires

Bugey et la problématique nucléaire transfrontalière

Simple question

A l’heure du démantèlement de la centrale nucléaire de Mühleberg, nos amis français tentent d’édifier deux nouveaux réacteurs nucléaires EPR de technologie dangereuse et non maîtrisée au Bugey à moins de 100 km de notre territoire cantonal. Tout le monde connait la politique française agressive en matière de nucléaire. 72% de l’électricité en France est issue de leurs réacteurs. La filière industrielle du radioactif cherche des débouchés allant même jusqu’à proposer des microcentrales nucléaires sur bateau.

La Constitution vaudoise de 2003 et 2015 précise à l’art 56 Ressources naturelles et énergie qu’à l’alinéa 4, il est stipulé que :

Ils (pour l’Etat et les communes) collaborent aux efforts tendant à se passer de l’énergie nucléaire.

Selon le principe de précaution, l’Etat de Genève et la Ville de Genève ont déclaré qu’ils désirent engager une procédure contre le choix du site du Bugey pour accueillir cette installation.

Les études scientifiques démontrent les risques de voir passer un nuage radioactif en cas d’accident 2 jours sur 3 en régime de vents d’ouest et impactant le canton de Vaud.

Fort de ces informations, permettez-moi de poser la question suivante au Conseil d’Etat:

Est-ce que le Conseil d’Etat a projeté de se joindre aux démarches genevoises afin de lutter contre le risque que de nouvelles centrales nucléaires au Bugey feraient encourir à la population vaudoise ?

Didier Lohri