Interventions parlementaires

L’UNIL a-t-elle pour objectif de formater son enseignement au marché du travail ?

Question écrite

Dans le texte de l’EMPD à propos du plan stratégique pluriannuel 2017-2022 de l’Université de Lausanne (EMPD 18_72), la phrase suivante (p. 6) « les hautes écoles doivent pouvoir dialoguer avec les employeurs afin d’affiner la pertinence de leurs formations » attire l’attention. On peut l’interpréter ainsi : l’Université de Lausanne souhaite adapter son offre et contenu académique aux besoins économiques des employeurs et employeuses. Elle ferait ainsi fi de la fonction première de l’Université, qui est de former des esprits savants et critiques et non des pions à insérer dans le marché du travail. Ni la discussion en commission ni le débat en plénum n’ont été de nature à rassurer suffisamment les inquiétudes de la députée soussignée, qui demande dès lors au Conseil d’État d’expliciter les intentions de cette phrase et la direction politique à donner en la matière.

Léonore Porchet