Communiqué 2018

Toute extraction d’hydrocarbures désormais interdite dans notre canton : un succès historique pour les Verts !

Les Verts vaudois se réjouissent de l’acceptation, aujourd’hui au Parlement vaudois, en 3ème débat, de l’introduction du texte de leur initiative « Pour un canton de Vaud sans extraction d’hydrocarbures » à l’article 4 de la nouvelle Loi sur les ressources naturelles su sous-sol (LRNSS). Quel chemin parcouru pour y arriver mais les efforts faits par les Verts depuis 2011 déjà pour protéger notre canton du danger représenté par la recherche et l’extraction d’hydrocarbures sont aujourd’hui couronnés de succès. Et la victoire est totale puisque non seulement les gaz non-conventionnels seront désormais interdits (tels que le gaz de schiste, les gaz serrés, etc.), mais toute forme d’hydrocarbure, même conventionnel, également.

Le travail parlementaire des Verts depuis 2011, qui avait abouti au moratoire sur la recherche et l’exploitation de gaz de schiste que connaît notre canton, ainsi que l’engagement récent de centaines de militant-e-s qui ont pu rallier près de 15’000 citoyen-ne-s vaudois-es à cette cause, paie enfin ! Le texte de l’initiative « Pour un canton de Vaud sans extraction d’hydrocarbures » dont ils sont à l’origine figure désormais à l’article 4 de la nouvelle Loi sur les ressources du sous-sol vaudois (LRNSS), adoptée aujourd’hui en plénum en 3ème débat par le Parlement vaudois.

Désormais, non seulement l’interdiction de la fracturation hydraulique ou de toute autre méthode de stimulation visant à fracturer la roche pour la recherche et l’exploitation des hydrocarbures est acquise, mais aucune recherche ou extraction de gaz même conventionnel, ne sera possible non plus à l’avenir. L’intérêt général aura fini par primer sur quelques intérêts très particuliers et le canton de Vaud fait désormais figure de pionnier au plan suisse.

Les Verts se réjouissent de ce changement historique obtenu et sont également satisfaits d’avoir pu par ailleurs ancrer, dans cette loi, des bases légales solides pour la géothermie, dont les Verts demandaient le développement depuis 2013 déjà.

Alors que la diminution des émissions de gaz à effet de serre est aujourd’hui une priorité mondiale, et que le Conseil d’Etat s’est enorgueilli dans son programme de législature de la mise en œuvre prochaine d’un « plan climat », la nouvelle loi adoptée aujourd’hui est enfin en phase avec la réalité et permet aux Vaudoises et aux Vaudois d’avancer dans la bonne direction. Un jour à marquer d’une pierre blanche (pour ne pas dire verte !) !