Communiqué 2018

Rentrée politique et réchauffement climatique

Les Verts vaudois ont présenté aujourd’hui les grands thèmes sur lesquels ils comptent s’engager ces prochains mois, dans le cadre de leur désormais traditionnelle conférence de presse de la rentrée. Un sujet occupera particulièrement les Verts, au vu de l’urgence en la matière: le réchauffement climatique et les démarches à entreprendre pour y répondre et le limiter. Les Verts veilleront à ce que le gouvernement en fasse sa priorité et formuleront des propositions à tous les niveaux pour réduire les émissions de CO2. Cela passera notamment par une action sur la politique énergétique, celle des transports avec un soutien ferme à la mobilité douce et une campagne résolue en faveur de l’initiative «Pour des aliments équitables».

Les Verts vaudois ont fait leur «rentrée» ce jeudi 23 août, à quelques jours de la première séance du Grand Conseil après la pause estivale, et au moment où les conseils communaux de la plupart des villes du canton s’apprêtent également à reprendre leurs travaux.

Pour les Verts, la priorité de ces prochains mois sera très clairement la lutte contre le réchauffement climatique, dont les effets néfastes ont pu se faire sentir durant l’été, prélude à ce qui risque de nous attendre de plus en plus souvent ces prochaines années.

Le chef de groupe des Verts au Grand Conseil, Vassilis Venizelos, a insisté sur la volonté des Verts de voir le gouvernement vaudois appliquer au plus vite et de manière très ambitieuse le «plan climat» annoncé dans le programme de législature, avec des mesures concrètes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et préparer le canton aux défis que commence déjà à lui poser le réchauffement climatique. Les Verts seront particulièrement attentifs aux travaux parlementaires portant sur le projet de loi sur les ressources naturelles du sous-sol (LRNSS). Il est important que ce texte, présenté comme un contre-projet indirect à l’initiative des Verts «Pour un canton de Vaud sans extraction d’hydrocarbures», propose des mesures ambitieuses. Les Verts feront des propositions en matière d’efficacité énergétique, de politique des investissements de la Banque cantonale vaudoise ou encore de reconversion du tourisme alpin en un tourisme quatre saisons.

Carmen Tanner, municipale à Yverdon et membre de la direction des Verts vaudois a rappelé l’importance des mesures à prendre en matière de transports pour réduire les émissions de CO2. Les Verts ont déposé en juin 2018 un postulat au Grand Conseil pour un bilan et une mise à jour de la «stratégie cantonale de promotion du vélo» et ont été, sont et seront actifs dans ce domaine au niveau communal, avec des interventions pour améliorer la sécurité des cyclistes et faciliter la mobilité à vélo. Les Verts s’engageront également fortement dans la campagne pour le contre-projet à l’initiative de Pro Vélo, qui offre un coup de pouce bienvenu pour une mobilité plus durable pour toutes et tous.

Enfin, le président des Verts vaudois Alberto Mocchi a souligné l’importance de l’initiative «Pour des aliments équitables» soumise au vote le 23 septembre prochain en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Cette initiative n’est en effet pas uniquement bénéfique pour notre agriculture, le bien-être animal ou la qualité des aliments. En privilégiant le local aux importations venant de l’autre bout du monde, elle réduit l’impact écologique de ce que nous consommons. Les Verts vaudois vont s’engager très fortement dans cette campagne et peuvent compter sur le soutien des milieux agricoles, de la FRC, de partis politiques de gauche et du centre, ainsi que de la section vaudoise de l’UDC.

Alberto Mocchi, président des Verts vaudois

Carmen Tanner, municipale et membre du bureau des Verts vaudois

Vassilis Venizelos, chef du groupe des Verts au Grand Conseil