Communiqué 2018

Extraction d’hydrocarbures : il est temps d’agir !

Près d’un an jour pour jour après le dépôt de l’initiative « Pour un canton de Vaud sans extraction d’hydrocarbures », les Verts vaudois souhaitent faire le point sur le traitement de cette initiative et son contre-projet indirect sous forme de Loi sur les ressources naturelles du sous-sol (LRNSS). L’urgence climatique et les dangers sociaux et environnementaux induits par l’extraction d’hydrocarbures nécessitent en effet des réponses rapides et courageuses. Si rien ne bouge, il reviendra au peuple de trancher sur la question.

Le 24 juillet 2017, un comité composé de partis politiques et associations déposait l’initiative populaire cantonale « pour un canton de Vaud sans extraction d’hydrocarbures », munie de près de 15’000 signatures valables.

Une année plus tard, les Verts vaudois s’inquiètent de voir que, pour l’heure, la seule réponse obtenue est celle d’un contre-projet indirect, la LRNSS ne répond pas à la demande formulée clairement par le texte de l’initiative d’interdire sur tout le territoire cantonal toute extraction d’hydrocarbures.

Cela est d’autant plus difficile à comprendre que le Conseil d’État a clairement affiché sa volonté de lutter contre le réchauffement climatique via un « plan climat » et d’autres actions concrètes. Or, la meilleure manière de réduire le réchauffement climatique est de réduire les émissions de CO2 qui émanent de la combustion d’hydrocarbures, ainsi que des autres gaz à effet de serre comme le méthane. Autoriser l’extraction de carburants fossiles, au vu des risques environnementaux et pour la population qu’elle comporte, relève du non-sens, et irait à contrecourant d’une rapide et nécessaire décarbonification de notre économie. Le carbone stocké sous nos pieds sous forme de gaz et d’huiles dans les couches schisteuses et serrées du Plateau Suisse doit donc y rester. L’air, les lacs, rivières et sources et les sols de notre canton, déjà fortement mis sous pression, seront ainsi protégés contre de nouvelles atteintes environnementales.

Les Verts vaudois souhaitent donc réaffirmer aujourd’hui que l’initiative « Pour une canton de Vaud sans hydrocarbures » est plus que jamais nécessaire, et qu’il est pour eux hors de question de retirer ce texte si ses objectifs ne sont pas repris clairement dans la LRNSS.

Ils espèrent également que les travaux parlementaires actuellement en cours pourront se poursuivre et aboutir rapidement. Le vote sur l’initiative initialement prévu pour novembre 2018 risque en effet de n’avoir lieu qu’au printemps ou à l’été 2019.

Quel que soit le calendrier retenu, sans réelle amélioration de la LRNSS, le dernier mot risque fort de revenir à la population vaudoise, qui avait plébiscité le texte d’initiative et qui mérite donc mieux qu’une loi qui ne la protège pas assez contre les dangers de l’extraction d’hydrocarbures.