Communiqué 2018

Les Verts vaudois reconduisent leur direction

Les Verts vaudois, réunis ce soir en Assemblée générale ordinaire à l’école de Marcelin à Morges, ont renouvelé leur confiance à leur direction. Alberto Mocchi entame sa troisième année à la présidence du Mouvement. Il continuera à être secondé à la vice-présidence par Anne Baehler Bech et David Raedler. Les autres membres du Bureau sont les sortant-e-s Céline Ehrwein, Gaëlle Lapique, Maxime Mellina (trésorier) et Carmen Tanner.

On ne change décidément pas une équipe qui gagne !

Après deux ans de présidence active, Alberto Mocchi n’a rien perdu de son énergie pour continuer à mener les Verts vers de nouveaux défis et poursuivre les chantiers initiés au sein du Mouvement. L’assemblée générale lui a unanimement renouvelé sa confiance en le maintenant à ce poste. Il pourra ainsi, avec le reste du Bureau, continuer à dynamiser le Mouvement pour les nombreuses échéances importantes qui s’annoncent, notamment la campagne vaudoise pour l’initiative fédérale des Verts « Pour des aliments équitables », le débat autour de leur initiative « Pour un canton de Vaud sans extraction d’hydrocarbures », ainsi que la préparation des prochaines élections fédérales.

Il continuera à être secondé, à la vice-présidence, par la députée de Riex Anne Baehler Bech et l’avocat et conseiller communal lausannois David Raedler.

Les autres membres sortant-e-s du Bureau, Céline Ehrwein, conseillère communale à Yverdon, Gaëlle Lapique, secrétaire politique des Verts suisses, Maxime Mellina, trésorier des Verts vaudois, et la municipale d’Yverdon Carmen Tanner sont toutes et tous réélu-e-s.

La soirée a aussi été l’occasion d’entendre le travail accompli par la nouvelle députation verte au Grand conseil, dont les membres n’ont pas perdu de temps avant de se plonger dans le bain des joutes parlementaires et sont intervenus fréquemment lors de cette première année d’activité. La conseillère d’Etat Béatrice Métraux a aussi esquissé son bilan pour 2017-2018, ainsi que nos deux conseillers nationaux. Le Mouvement reste, en outre, en très bonne santé, tant financière qu’au niveau des adhésions qui ont augmenté au cours de l’an écoulé, ce qui est de bon augure face aux nombreuses échéances à venir.