Communiqué 2018

Deux fois OUI dans les urnes le 10 juin prochain

Réunis en Comité élargi, les Verts vaudois ont arrêté leurs recommandations de vote en vue de la votation fédérale du 10 juin prochain. Ils recommandent un double oui dans les urnes en soutenant à la fois la loi fédérale sur les jeux d’argent et l’initiative « Monnaie pleine ».

OUI à l’initiative Monnaie pleine

Le débat autour de l’initiative « Monnaie pleine » est complexe. Le constat que posent les Verts sur le monde économique actuel est que l’économie a tendance à toujours plus se déconnecter de la réalité et à s’engager dans un engrenage effréné de spéculation. En outre, le fonctionnement actuel des banques, et de l’économie plus largement, dépend grandement du crédit et engendre l’obligation d’une course à la croissance perpétuelle pour pouvoir subsister. Il serait souhaitable de mettre un terme à cette économie casino, et à cette recherche du toujours plus, pour revenir à plus de réalité et éviter, également, de nouvelles bulles et de nouveaux sauvetages comme nous en avons connu avec la crise boursière de 2008. En ce sens, si l’initiative « Monnaie pleine » ne répond pas à toutes ces questions, elle fait néanmoins un pas dans la bonne direction et a le mérite de lancer un pavé dans la marre et d’amorcer une réflexion alternative sur l’économie, le système bancaire et les réformes qui s’avèrent de plus en plus urgemment nécessaires.

OUI à la loi fédérale sur les jeux d’argent

Les Verts vaudois soulignent que la réforme de la loi fédérale sur les jeux d’argent reste largement insatisfaisante. Nos élu-e-s à Berne se sont battu-e-s pour renforcer les mesures de protection des joueurs, avec trop peu de succès obtenus malheureusement. L’addiction au jeu devrait être prise plus au sérieux par nos autorités et de meilleures réponses adoptées que ne le propose cette loi. Toutefois, entre la peste et le choléra, mieux vaut rester dans le cadre des loteries suisses qui est cadré, contrôlé et dont une part des gains est réinvestie dans la culture et le social que de livrer les accros en pâture aux sites de jeu étrangers, dérégulés et hors de tout contrôle, livrant leur argent aux mafias et autres groupes d’intérêts purement privés. Si les Verts vaudois soutiendront donc les maigres avancées que comporte cette modification de loi, ils ne cesseront en revanche pas de s’engager à tous les niveaux pour améliorer la prévention et l’accompagnement de l’addiction au jeu tant le chemin à faire est encore long.