Interventions communales

Corsier : Déchèterie et ressourcerie

Commentaires à la réponse de la municipalité

Monsieur le Syndic, Mesdames, Messieurs les municipaux, chers collègues,

Je reviens sur la réponse municipale à mon interpellation concernant la ressourcerie car je m’en étonne.

En effet, je connaissais les réponses aux autres interpellations sur ce sujet, donc mon but n’était pas d’obtenir la répétition des réponses déjà données.

D’autre part les sites comme anibis etc.. , évidemment chacun les connaît et ils n’opèrent pas dans le même esprit et ne vont pas dans le sens de la convivialité attachée à une ressourcerie comme proposée.

Mon interpellation abordait encore d’autres questions auxquelles vous n’avez pas répondu :

  • Je vous ai demandé de faire un essai AVANT la mise en place d’une déchèterie définitive, comme cela s’est fait d’ailleurs à Montreux, or vous renvoyez le projet justement vers une déchèterie définitive régionale qui n’est en fait pas du tout prévue dans un proche avenir.
  • Il existe des vieux conteneurs nommés dernier voyage, qui se vendent pour le prix équivalent à la location annuelle que vous évoquez ou, renseignement pris, la construction d’un petit cabanon reviendrait à environ 10’000 frs.
  • Concernant les coûts d’un nouvel employé, pas de réponse sur la possibilité d’engager un chômeur, donc de faire en même temps un petit geste social.
  • Concernant les embouteillages, pas d’explications quand à la prétendue impossibilité d’agrandir la surface de la déchèterie, alors que le terrain environnant est propriété de la commune et qu’à côté des quelques bennes entreposées, il reste une surface assez importante.
  • Pas de commentaires non plus sur le fait que cette demande émane, comme vous le savez certainement, d’un vœu de nombreux citoyens des 4 communes du cercle. Vous ne prenez pas ces demandes en considération dans votre réponse et de plus vous restez muets sur le fait que la ressourcerie créerait des liens sociaux qu’on ne saurait évaluer en francs !

En conclusion, vous avez bien compris que votre réponse ne me satisfait nullement, vous vous cachez derrière l’argument d’une soi-disant complexité et un coût excessif pour ne PAS mettre à l’ESSAI une ressourcerie digne de ce nom, alors que beaucoup d’autres communes l’ont fait.

Je ne peux que constater que, pour le moment, la politique de la municipalité ne va pas dans les sens de l’évolution positive de ce début du 21ème siècle qui est de lutter contre l’obsolescence, la multiplication des déchets et de favoriser des lieux de rencontres.

Si la Municipalité persiste à ne pas vouloir réviser sa position, je me réserve la possibilité d’intervenir par des moyens plus contraignants…

Jocelyne Henry-Baudois