Interventions parlementaires

Souffrons-nous d’amnésie visuelle ?

Interpellation

Le Canton de Vaud ne possède actuellement pas de banque d’images anciennes du canton accessible. Les illustrations représentant Vaud dans le passé (photos, gravures, estampes, dessins etc.) sont dispersées dans diverses institutions (Bibliothèque cantonale universitaire, Archives cantonales, Musée des Beaux-Arts, Musée d’archéologie et d’histoire, Conservation du patrimoine, Musée régionaux, Musée de l’Elysée et nombre de musées locaux) qui parfois les rendent facilement accessibles, parfois pas du tout. 11 n’existe pas non plus de banque informatique permettant de retrouver un lieu, un événement, une personrialité, une année… Que l’un des plus grands cantons de Suisse ne bénéficie pas encore d’une telle structure est une lacune regrettable, qui péjore notre mémoire visuelle commune.

Le Valais (Médiathèques de Sion et Martigny en étroite collaboration), Genève (Centre iconographique genevois), Lausanne (Musée historique de Lausanne) ont réussi à créer une mémoire iconographique en fédérant les institutions et la partageant généreusement. Cela profite aux chercheurs, aux passionnés d’histoire, aux curieux, aux amoureux du patrimoine, aux journalistes, aux enseignants et élèves, etc. Bref, à tout le monde !

C’est pour ces raisons que nous avons l’honneur de poser les questions suivantes au Conseil d’Etat :
1 . Suite à la transmission de la Collection iconographique vaudoise à la BCUL par le Musée de l’Elysée, qu’est-il prévu pour valoriser cette collection ?
2. De quels moyens les différentes institutions cantonales possédant du matériel iconographique présentant un intérêt historique et scientifique disposent-elles pour le partager ?
3. Comment la coordination entre ces institutions, dans la perspective d’une mise à disposition du public et des chercheurs des différents fonds iconographiques existants, est-elle prévue ?
4. La création d’une iconothèque cantonale est-elle en projet ?

Léonore Porchet