Communiqué 2017

Pour des dents et des médias en bonne santé

Réunis ce soir en Comité élargi, les Verts vaudois ont arrêté leurs recommandations de vote en vue des votations cantonale et fédérale du 4 mars prochain. Au plan cantonal, ils plébiscitent l’initiative pour le remboursement des soins dentaires. Au plan fédéral, ils soutiennent également unanimement le rejet de l’initiative NoBillag et recommandent d’accepter le nouveau régime financier 2021.

OUI au remboursement des soins dentaires

Les Verts vaudois soutiennent l’instauration d’une initiative cantonale remboursant les soins dentaires. A cause des coûts actuels des soins bucco-dentaires, nombre de Vaudoises et de Vaudois ne vont pas chez le dentiste, attendant jusqu’à ce qu’ils n’aient vraiment pas d’autre choix. Les traitements alors nécessaires sont beaucoup plus lourds et coûteux, alors que cela aurait pu être évité. Sans compter que la santé bucco-dentaire n’impacte pas seulement la bouche mais a des conséquences plus larges sur le corps. Elle a notamment un impact sur le risque de développer des maladies cardiovasculaires, de déséquilibrer un diabète, etc. Les personnes âgées et les personnes en situation de handicap sont aussi particulièrement à risque de traitements lourds sous hospitalisation lorsque leurs problèmes de dents n’ont pu être soignés précocement. Ainsi, une assurance permettrait d’aller chez le dentiste quand c’est nécessaire pour ensuite  éviter des complications en termes de médecine générale, et donc au final faire baisser les coûts de la santé. Il est donc important, pour les Verts vaudois, que toutes et tous soient désormais égaux face à la santé bucco-dentaire !

NON à la disparition des radios et TV (initiative NO Billag)

Les Verts vaudois tiennent à une information vaudoise de qualité : sans plus aucune possibilité de subventionnement quelle qu’elle soit (puisque l’initiative interdit non seulement la perception de la redevance actuelle mais tout prélèvement financier étatique quel qu’il soit), les radios et télévisions ne pourront plus assumer leur mission de service public. Le canton de Vaud est un bien trop petit bassin de population pour que ne perdure une information locale de qualité uniquement financée par la publicité ou un-e quelconque mécène désintéressé-e. La cohésion sociale et la diversité des voix locales passeraient à la trappe au profit de contenus racoleurs et largement partiaux. Les Verts vaudois tiennent à l’objectivité de nos médias actuels et veulent éviter de les voir transformés en outils de propagande privée servant des intérêts particuliers.

L’initiative remettrait, en outre, en cause la survie même de notre riche vie artistique, sportive et culturelle locale. Sans retransmission audio-visuelle par exemple, des manifestations appréciées telles que le Tour de Romandie ou Athletissima pourraient disparaître. Sans relai médiatique, les petits clubs sportifs de nos régions seraient mis à mal car sans visibilité pas de sponsors et sans sponsors pas de rentrées financières, aussi maigres soient-elles. Enfin, des Festivals appréciés tels que le Paléo, le Venoge Festival ou encore le Cully Jazz, perdraient des soutiens et des relais importants. Les Verts vaudois tiennent à la variété et au dynamisme de nos sports, arts et divertissements.

OUI au nouveau régime financier 2021

Grâce à l’impôt fédéral direct et à la TVA, la Confédération perçoit plus de 42 milliards de recettes, soit plus de 60% de son budget. Sans eux, l’Etat ne pourrait plus remplir ses tâches. L’arrêté fédéral concernant le nouveau régime financier 2021 reconduit la compétence de la Confédération à prélever impôt fédéral direct et TVA jusqu’en 2035. Il doit donc être soutenu.