Communiqué 2017

JO2026: Un NON clair à des jeux dangereux pour l’environnement, le tourisme et les finances publiques

Réunis en Assemblée générale extraordinaire, les Verts vaudois ont décidé de s’opposer au projet de Jeux Olympiques « Sion2026 ». Le projet a été jugé trop coûteux, dangereux pour l’environnement et nuisible à la nécessaire reconversion du tourisme alpin vers d’autres activités que les seuls sports d’hiver. Au vu des importants impacts de ce projet sur le canton de Vaud, notamment en termes financiers avec des coûts sécuritaires de plusieurs dizaines de millions, les Verts souhaitent que la population vaudoise puisse voter, à l’image de ce qui est prévu en Valais.

L’Assemblée générale des Verts vaudois s’est réunie ce soir pour débattre du projet de Jeux Olympiques d’hiver « Sion 2026 ». Après deux présentations contradictoires de Me Jean-Philippe Rochat, président du comité de candidature, et d’Alberto Mocchi, Président des Verts vaudois, les membres présents ont débattu de ce projet.

Les principaux arguments avancés contre ce projet sont notamment :
– Les risques environnementaux pour le territoire alpin, déjà fragilisé par une exploitation intensive.
–   Les risques pour le tourisme des Alpes vaudoises, qui a depuis plusieurs années pris le chemin du tourisme quatre saisons, et qui pourrait voir ses efforts mis à mal par un nouveau retour du      « tout au ski ».
– Les coûts importants, notamment en matière sécuritaire, avec d’inévitables dépassements budgétaires et peu de garanties quant aux retombées positives pour les PME locales.
– Les exigences du CIO et des sponsors internationaux des Jeux, peu compatibles avec les vœux de durabilité énoncés par les organisateurs

L’Assemblée s’est finalement prononcée très majoritairement contre ce projet.

Elle a en outre réitéré la volonté des Verts de permettre à la population vaudoise de s’exprimer sur le projet. Si un tel vote n’était pas possible au niveau vaudois, la direction du Mouvement devrait défendre les valeurs vertes en s’engageant au besoin dans des campagnes similaires qui pourraient être lancées au niveau fédéral ou dans d’autres cantons.