Communiqué

Une Constitution sans gaz de schiste !

Ça y est. Le délai d’opposition étant échu depuis hier soir, les Verts vaudois ont officiellement lancé, ce matin, la récolte pour leur initiative « Pour un canton de Vaud sans extraction d’hydrocarbures ». Ils ont présenté aux médias le visuel retenu pour la campagne ainsi que leurs principaux arguments. Suite à la conférence de presse, une toute première action de récolte de signatures a eu lieu à Saint-Laurent. Les Verts et leurs alliés ont maintenant jusqu’au 10 juillet pour récolter les 12’000 signatures nécessaires à la validation de leur texte.

L’extraction de gaz de schiste est soumise dans le canton de Vaud à un moratoire instauré par le Conseil d’État en 2011 suite à une interpellation du député Verts Vassilis Venizelos. Mais il s’agit-là d’un simple acte administratif, pouvant être levé à tout instant. C’est insuffisant pour les Verts vaudois qui ont officiellement lancé ce matin la récolte de signatures pour leur initiative visant à interdire toute extraction d’hydrocarbures sur le territoire cantonal.

Les Verts sont donc déterminés à ancrer cette interdiction dans la Constitution, car :
-L’extraction d’hydrocarbures est polluante et dangereuse. Les méthodes employées menacent de polluer les nappes phréatiques, de créer des boues toxiques et de défigurer les paysages.
– Ces ressources sont inutiles. L’avenir est aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique. Admettre que l’on puisse un jour, peut-être, avoir besoin d’extraire du gaz qui se trouve sous nos pieds, c’est de facto renoncer à se passer d’énergie fossile. Sans compter le coût financier important de cette extraction, qui serait mieux investi dans les énergies renouvelables.
– Partout dans le monde, en Suisse y compris, on légifère pour interdire ces pratiques dangereuses : la France a ainsi interdit en 2011 le fracking, le canton de Berne (suite à une initiative des Verts) a interdit l’extraction via des méthodes non conventionnelles, et le canton de Genève étudie actuellement une loi qui interdirait l’extraction d’hydrocarbures sur son sol. Vaud ne saurait rester à la traîne !

Les Verts seront appuyés dans la récolte par plusieurs associations et partis, tels que Pro Natura, le WWF, Greepeace, l’ATE, Grands-parents pour le climat, Halte aux forages, le Parti socialiste ou encore solidaritéS. Ils ont maintenant jusqu’au 10 juillet pour récolter les 12’000 signatures valables nécessaires à l’aboutissement de l’initiative.

Plus d’information sur le site de l’initiative