Interventions parlementaires

Desserte de l’hôpital Riviera Chablais et prolongement de la ligne VMCV 201

Interpellation

L’hôpital Riviera Chablais ouvrira ses portes au printemps 2019. Ce site hospitalier sera au service des populations de la Riviera et des Chablais valaisan et vaudois.

Construit sur le territoire de la commune de Rennaz, cet hôpital sera accessible par les transports publics. On s’attend à un flux de 150 à 600 personnes par tranche horaire allant à ou revenant de l’hôpital. L’objectif est d’assurer 30% de la desserte par les transports publics.

Après études conduites par la DGMR et en concertation avec les communes concernées, une desserte de l’hôpital par le réaménagement des lignes du bus dans cette région a été choisie.

En particulier, il est prévu le prolongement jusqu’à l’hôpital de la ligne de trolleybus VMCV 201 Vevey-Villeneuve. Ce prolongement implique le réaménagement de l’interface Villeneuve Gare, l’installation de lignes électriques de contact dans la rue des Remparts à Villeneuve, un nouveau pont pour franchir l’Eau Froide à Villeneuve-Noville et divers aménagements routiers le long de la RC780 entre Villeneuve et l’hôpital.

Le 16 février passé, plus de 250 personnes ont assisté à une séance d’information organisée à Villeneuve par la DGMR, les VMCV et la Municipalité de Villeneuve à ce sujet.

Lors de cette séance et ensuite par des courriers de lecteurs dans la presse, plusieurs habitants de la région se sont montrés préoccupés, voire opposés, aux choix faits par les ingénieurs chargés du projet. Notamment, l’installation de lignes électriques aériennes de contact, le type de véhicules utilisés et le choix du parcours sont remis en question.

Le Conseil communal de Villeneuve s’est saisi du problème et a adopté, lors de sa séance du 16 mars, une résolution invitant la Municipalité de Villeneuve à demander aux mandataires d’étudier toute autre alternative technique permettant d’éviter l’installation de lignes aériennes de contact sur le territoire communal. Cette résolution précisait toutefois que la ligne de bus entre Villeneuve et Rennaz devait être opérationnelle au moment de l’ouverture du site hospitalier.

Vu les circonstances, on peut craindre que les remises en question du projet débouchent sur des retards importants pour la mise en œuvre du prolongement de la ligne VMCV 201, ce qui serait préjudiciable à la population de la Riviera qui devra se rendre à l’hôpital.

Au vu de ce qui précède, je me permets de poser les questions suivantes au Conseil d’Etat :

1. Le projet prolongeant la ligne de trolleybus VMCV 201 de Villeneuve à l’hôpital et passant par la rue des Remparts à Villeneuve peut-il encore être significativement modifié dans son tracé ou dans la technologie des bus qui circuleront ?
2. Les nouvelles technologies permettraient une plus grande souplesse dans le tracé, donc une adaptation à l’évolution démographique et urbanistique locale, ont-elles été suffisamment étudiées ?
3. Quel est le plan B en cas de procédures de recours prolongées ?
4. La desserte de l’hôpital Riviera Chablais par des transports publics sera-t-elle assurée dès 2019 à l’ouverture du site ?

Suzanne Jungclaus Delarze