Communiqué 2017

Cantonales 2017 : L’ambition des Verts : continuer à progresser !

Lors de la conférence de presse de lancement de campagne de ce matin, les Verts vaudois ont présenté des listes de candidat-e-s paritaires et variées, et relativement jeunes en moyenne. Ils ambitionnent de progresser en gagnant 3 sièges, tout en confirmant au Conseil d’Etat leur ministre sortante, Béatrice Métraux. Les affiches de campagne mettent en avant le thème de l’alimentation locale, thème principal des actions de campagnes vertes de ce printemps, qui seront déclinées sur l’ensemble du canton.

Avec 149 candidat-e-s en lice, c’est la première fois que les Verts vaudois présentent des candidat-e-s dans l’ensemble des districts et sous-arrondissements du canton. Les listes déposées font la part belle à l’égalité des genres (avec 48,3% de femmes y figurant). La liste la plus féminine est lausannoise, avec 15 femmes pour 11 hommes. Une majorité de femmes se présentent aussi dans les districts de La Côte et du Gros-de-Vaud. Romanel, l’Ouest lausannois, le Jura-Nord vaudois, le Chablais et la Broye présentent, quant à eux, des listes paritaires. Plus d’un quart des candidat-e-s sont, en outre, des jeunes, avec non moins de 5 candidat-e-s sur 8 de moins de 35 ans dans le Gros-de-Vaud et une moyenne d’âge de liste de 39 ans dans ce district ainsi qu’à l’Ouest lausannois, de 41 ans à Lausanne et de 42 ans à Morges.

Les candidat-e-s reflètent parfaitement la diversité de la société vaudoise, avec des professions et des profils divers et complémentaires. On trouve ainsi par exemple des agriculteurs et vignerons bio, des artisans, des entrepreneurs, des étudiant-e-s ou encore des enseignant-e-s et des retraité-e-s.  Plusieurs syndics et Municipaux, ainsi que des représentants du monde associatif, viennent renforcer ces listes. Avec des listes fortes et variées, des thèmes de campagne clairs et une dynamique électorale positive entamée avec les communales de 2016, les Verts ont pour ambition de progresser d’au moins 3 sièges au Grand Conseil, et de faire entendre la voix de l’écologie politique au parlement !

Vassilis Venizelos, chef de groupe des député-e-s Verts, a en outre présenté le bilan de législature de son groupe, un groupe efficace, aux compétences variées et aux qualités reconnues par l’ensemble du Parlement. Reconnaissance qui s’est traduite par l’accession de députés Verts à différents postes à responsabilité : première vice-présidence du Grand conseil en 2017, présidence de la commission de la santé, présidence de la commission des affaires extérieures, vice-présidence de la commission des grâces. Au cours de la législature passée, les député-e-s Verts ont défendu les principes d’une politique de développement durable, juste, équitable à travers une grande variété de thématiques, signe d’un groupe compétent et polyvalent.

Pour la législature à venir, les Verts souhaitent poursuivre et renforcer leur action en faveur d’un canton de Vaud plus durable, où la qualité de vie de l’ensemble de la population prime sur les intérêts très particuliers de quelques-uns. Avec les débats importants qui s’annoncent en matière de politique de développement du canton, de vivre ensemble ou encore de soutien à l’agriculture, les Verts veulent faire entendre plus que jamais leur voix, et mettre en avant leurs propositions ambitieuses et raisonnées pour le canton.

Enfin, Béatrice Métraux a expliqué pourquoi elle se soumet une nouvelle fois au verdict des urnes, après une législature et 6 mois passés au sein du collège gouvernemental. Avec son slogan « protéger l’avenir », elle nous rappelle combien l’action d’une Verte au Conseil d’Etat reste cruciale pour le futur de notre canton. À l’heure où les fronts politiques ont tendance à se figer, les défis à relever demandent pragmatisme, capacité à se projeter dans le long terme, écoute attentive des besoins et solutions courageuses et visionnaires : des marques de fabrique de la politique des Verts depuis plus de 20 ans. Béatrice Métraux présente, par ailleurs, un très bon bilan, ayant notamment permis de faire avancer la politique sécuritaire cantonale (un tiers de criminalité en moins en 3 ans, réduction de la surpopulation carcérale, publication d’une stratégie pénitentiaire unique en Suisse romande renforcement de l’Académie de police de Savatan et moyens accrus pour la police de proximité) et la politique du logement (La LPPPL clairement acceptée en votation populaire le 12 février dernier, qui donne aux communes des outils pour offrir des logements financières accessibles à leurs habitants). Elle a également suscité des changements attendus par les Vaudoises et les Vaudois (fin annoncée des curatelles imposées, protection renforcée de Lavaux). A noter aussi combien le bilan de la majorité PS-Verts dans son ensemble est positif et montre l’importance, pour le Canton, de la renouveler le 30 avril prochain.

 

Dossier de presse

Programme de législature 2017-2022