Interventions parlementaires

Qui peut profiter du soleil cantonal en 2016?

Au printemps 2016 les requérants vaudois pour une rétribution à prix coûtant (RPC) auprès du gestionnaire du réseau de transport d’électricité en Suisse (Swissgrid) – en vue d’une future installation photovoltaïque – ont reçu un courrier du la Direction de l’énergie (DIREN) vaudoise. Ce courrier faisait état d’une décision du Conseil d’état d’attribuer 15 mios CHF (pris sur les 100 mios CHF disponibles pour l’énergie) aux installations photovoltaïques en dessus de 30 kW. Les intéressés devaient envoyer une offre jusqu’à fin mai exposant combien ils souhaitaient toucher de subvention par kW à installer, sorte de vente aux enchères.
Les deux conditions fixées étaient
1 . la mise en service de l’installation ainsi subventionnée avant fin 2017
2. le renoncement à une éventuelle future RPC de Swissgrid.
Cette action incitative soulève plusieurs interrogations et je me permets, à mon tour, d’adresser les questions suivantes au Conseil d’Etat:
1 . Pourquoi le Conseil d’Etat a-t-il décidé de procéder de cette manière – difficilement compréhensible et difficilement exécutable pour le citoyen lambda de soutenir les installations
photovoltaïques d’envergure?
2. Combien de projets ont finalement été retenus en vue de l’octroi d’un subventionnement et parmi les projets retenus, s’y trouvent-ils des projets appartenant à des sociétés actives dans le
commerce d’énergies?
3. Quelles conclusions peuvent être tirées de cette action de promotion des installations photovoltaïques?