Communiqué 2016

L’armée vent debout contre les énergies renouvelables

Les Verts vaudois ont pris acte avec consternation de la carte présentée vendredi 9 décembre par le Département fédéral de la défense (DDPS), qui établit des zones d’exclusion pour l’implantation d’éoliennes dans un périmètre étendu autour de l’aérodrome de Payerne. Les Verts déplorent cette énième attaque de la grande muette contre la transition énergétique, et soutiendront le gouvernement vaudois dans toutes ses démarches visant à infléchir ces principes rigides et contradictoires. Ils interviendront également au Conseil national pour demander des explications au DDPS.

À l’heure où une claire majorité de la population vaudoise s’est prononcée pour la sortie du nucléaire et un développement ambitieux des énergies renouvelables, l’armée met à mal toute une partie de la stratégie énergétique cantonale, en scellant le sort de plusieurs projets éoliens et en en retardant d’autres.

Après le projet de remplacement du chauffage à bois de la caserne de Moudon par une chaudière à mazout, le DDPS montre une nouvelle fois le peu d’importance qu’il accorde à une transition énergétique pourtant soutenue par la Confédération.

Les Verts vaudois s’étaient inquiétés en février 2016, par la voix de leur chef de groupe au Grand Conseil, Vassilis Venizelos, des risques que la planification rigide de l’armée faisaient peser sur le développement éolien en terres vaudoises.

Ils reviennent aujourd’hui à la charge, et déposeront mardi une résolution au Grand Conseil

Ils interviendront également au niveau fédéral par la voix de leurs conseillers nationaux afin de questionner le DDPS sur sa stratégie et sur la conformité de cette politique avec les objectifs de la Confédération en matière de développement des énergies renouvelables.

Lire la résolution de Vassilis Venizelos