Communiqué 2016

Protection du Mormont: des paroles aux actes !

Plus d’une année après l’acceptation par le Grand Conseil vaudois d’un vœu demandant la protection du sommet du Mormont de toute extension de la carrière exploitée par le cimentier Holcim, les Verts vaudois interpellent le Conseil d’Etat pour savoir ce qui a été entrepris concrètement pour préserver ce patrimoine naturel vaudois.

Le Mormont, dont le sommet est classé à l’Inventaire Fédéral des Paysages (IFP), fait partie du patrimoine vaudois par son importance géologique, naturelle mais aussi historique et paysagère.

Utilisé depuis les années 1950 comme carrière par le cimentier Holcim, le Mormont est affecté par les extensions successives de cette exploitation, qui vont jusqu’à menacer son sommet.

Le Grand Conseil a ainsi accepté, le 9 juin 2015, un vœu discuté dans le cadre du débat sur le Plan Directeur des Carrières (PDCar), demandant que le sommet du Mormont ne puisse être touché par dite exploitation.

Plus d’une année après ce vote, et alors que plusieurs associations de protection de l’environnement – mais aussi l’Office Fédéral de l’Agriculture (OFAG) – ont déposé un recours contre l’extension de la carrière au lieu-dit « La Birette », les Verts vaudois s’inquiètent de la protection réelle du Mormont, et interrogent le Conseil d’Etat sur ses intentions quant à la sauvegarde de ce patrimoine exceptionnel.