Communiqué 2016

Les Vaudois soutiennent le tournant énergétique

C’est à 54,57% que les Vaudoises et les Vaudois ont ce dimanche accepté une sortie programmée du nucléaire à l’horizon 2029. Malheureusement, le peuple suisse n’a pas suivi cette voie mais le score final sorti des urnes étant plutôt serré, il démontre un soutien clair à la mise en œuvre de la stratégie énergétique 2050. Les Verts interviendront au Grand Conseil pour demander au Conseil d’État ce qu’il entend entreprendre pour suivre la volonté de la population vaudoise, qui souhaite se passer au plus vite de l’énergie nucléaire.

Les Verts vaudois se félicitent de l’acceptation par les Vaudoises et les Vaudois ce jour de la sortie programmée du nucléaire qu’ils défendaient. Malheureusement, le peuple suisse dans son entier a légèrement penché en défaveur. Toutefois, le score de à 45,8% de OUI montre qu’une large frange de la population partage les revendications défendues par les Verts. La stratégie énergétique 2050 doit maintenant être rapidement mise en œuvre.

L’initiative « Pour une sortie programmée du nucléaire » a en outre déjà eu de grands mérites. Grâce à elle, les Verts ont dégagé le chemin pour mettre en œuvre la stratégie énergétique 2050 : durant la campagne, tous les partis (à part l’UDC) se sont prononcés en sa faveur en estimant que c’était la voie à suivre. De plus, en incitant ses adversaires à mettre en garde contre l’importation de courant sale, elle a de fait suscité leur adhésion claire et nette en faveur de la protection climatique. Il sera donc désormais difficile pour les partis bourgeois de s’opposer à une taxe sur le « courant sale » au plan national. Il s’agira maintenant de passer des paroles aux actes. Sans l’initiative et son intense campagne, il n’aurait d’ailleurs pas été possible de mettre en lumière de graves défaillances dans la sécurité des centrales nucléaires suisses.

Les Verts vaudois interviendront au Grand Conseil afin de demander au Conseil d’État ce qu’il compte entreprendre afin de respecter la volonté de la population vaudoise, qui s’est clairement prononcée aujourd’hui pour une sortie rapide du nucléaire et un développement des énergies renouvelables.