Communiqué

L’appartement de Ramuz menacé de disparition !

L’appartement de la rue Davel à Pully dans lequel a vécu durant les 17 dernières années de sa vie le grand écrivain vaudois Charles-Ferdinand Ramuz risque d’être transformé dans le cadre d’une rénovation de l’immeuble. Les Verts vaudois interpellent par la voix de leur députée Josée Martin le Conseil d’État, afin de lui demander ce qu’il entend faire pour préserver ce patrimoine inestimable.

« La Muette », la maison pulliérane dans laquelle Charles-Ferdinand Ramuz habita entre 1930 et 1947, conserve depuis lors en un parfait état l’appartement du grand écrivain vaudois.

Suite à la sollicitation de ses héritiers, une commission réunissant des représentants des autorités cantonales et communales (Service cantonal des affaires culturelles, Municipalité de Pully, Service des monuments et sites du canton de Vaud et Musée de Pully) a pris l’option de ne conserver que le bureau de l’écrivain, situé au rez-de-chaussée, et d’aménager le tout en espace muséal, sur une surface de 100 m2. Le reste du bâtiment, dont l’appartement de l’écrivain au 1er étage, sera transformé en trois espaces locatifs.

Les Verts vaudois saluent l’idée d’un espace muséal dédié à l’œuvre de Ramuz, mais s’inquiètent des conséquences de la non conservation de son appartement. Pouvoir disposer près de 70 ans après son décès du lieu dans le lequel il vécut conservé en l’état, avec ses meubles et objets personnels, est une chance inestimable, dont il semble inconcevable de se priver.

La députée verte Josée Martin déposera donc mardi une interpellation au Grand Conseil, afin de demander au Conseil d’État ce qu’il entend faire pour préserver ce lieu chargé d’histoire, ainsi que les très nombreux objets qu’il contient.