Communiqué 2016

5.6.16: Pour une nouvelle conception du travail : cela ne se fera pas cette fois

Tout comme pour le congé payé, l’AVS et l’assurance invalidité, le revenu de base ne se fera pas en un jour. Néanmoins, le débat initié sur la nécessité de modifier notre conception du travail de sa rémunération et de sa répartition portera sans nul doute ses fruits dans un futur à moyen terme. Les Verts saluent, en outre, l’acceptation, par le peuple vaudois, de la modification de loi sur l’asile et du diagnostic préimplantatoire ainsi que le refus de l’initiative « Vache à lait ».

NON au revenu de base inconditionnel

Les Verts vaudois regrettent le refus du revenu de base, auquel ils s’attendaient cependant. La campagne aura néanmoins permis de mettre en relief le véritable enjeu que posent la numérisation et l’informatisation croissantes des tâches, qui engendreront inévitablement une redéfinition du travail salarié et de sa répartition. Sans parler de la difficulté toujours croissante de concilier vie privée et vie professionnelle.

Les Verts continueront à défendre une vision progressiste et innovante des politiques sociales. Ils soutiennent par exemple L’initiative pour un congé de paternité raisonnable et ont déposé une série d’interventions au plan fédéral en faveur d’une meilleure répartition du travail rémunéré en réduisant modérément le temps de travail.

OUI à la modification de loi sur la procréation assistée

Les Verts saluent l’acceptation d’une modification de loi raisonnable qui permettra des améliorations notables pour les couples stériles souhaitant avoir un enfant. Le processus de choix des parents sera ainsi adéquatement accompagné et, grâce au DPI, les embryons souffrant d’une maladie génétique pourront être triés et seuls les embryons sains implantés.

NON à l’initiative vache à lait

Les Verts sont satisfaits du refus, par les vaudoises et les vaudois de cette initiative qui, en affectant l’entier de l’impôt sur les huiles minérales à la route, aurait rendus meilleur marché les trajets en voiture tout en renchérissant les transports publics. Un reflux du rail vers la route, qui est l’extrême opposé de la politique défendue par les Verts, sera ainsi évité.

OUI à la modification de loi sur l’asile

Les Verts saluent l’acceptation nette de la révision de loi sur l’asile qui, en accélérant les procédures et en les rendant plus équitables, apportera des aménagements souhaitables à la situation actuelle. Il sera désormais possible de statuer sur la majorité des demandes et d’en exécuter les décisions en 140 jours. En outre, afin de garantir la qualité de la procédure, la protection juridique des requérants sera renforcée.