Interventions communales

Quelles données des Prilléran-e-s sont-elles transmises au BVA ?

Question écrite

Le 14 mars 2016, l’émission de la Première «On en parle» révélait que les données personnelles de deux Vaudois sur trois sont transmises par leur commune de résidence à des fins de publicité ciblée via la fondation BVA à Lausanne. Prilly ne fait pas (malheureusement) exception à la règle. Se posent donc les questions suivantes :

1.       Quelles données précises sont-elles transmises au BVA ?

2.       La Municipalité facture-t-elle un émolument pour la transmission de ces données ?

3.       Les habitants, et plus particulièrement les nouveaux arrivants, sont-ils informés de la pratique communale ? Peuvent-ils s’y opposer le cas échéant ?

4.       La Municipalité envisage-t-elle de poursuivre ou, au contraire, de cesser cette pratique ? Pourquoi ?

En vous remerciant de l’attention que vous accorderez à cette question écrite, je vous prie de croire, Monsieur le Syndic, Madame la Municipale, Messieurs les Municipaux, à l’assurance de mes sentiments dévoués.

David Boulaz