Communiqué 2016

Fouilles archéologiques – RC177 : Pour que notre canton assume sa responsabilité patrimoniale et scientifique

Aujourd’hui, le député Verts Martial de Montmollin a déposé une motion demandant de se donner les moyens suffisants pour l’analyse et la publication des résultats de fouilles sur le chantier de la RC 177, ainsi que pour la restauration et la conservation du mobilier archéologique.

Lors du débat sur la construction de la route cantonale 177 (zone industrielle de Vufflens-Aclens), le Grand conseil a accepté de retrancher un million de francs du budget cantonal pour les fouilles archéologiques, suivant ainsi l’amendement du député PLR Pierre Volet.

Or, les fouilles ont permis de mettre au jour une agglomération du deuxième siècle avant J.-C. Ce site a livré un important matériel archéologique et a la particularité de n’avoir pas été perturbé par les périodes suivantes. Ces fouilles ont donc un intérêt scientifique extraordinaire, tant au niveau suisse qu’européen.

En réponse à l’interpellation du député Martial de Montmollin « Sous les camions, notre histoire », le Conseil d’État a indiqué que les moyens financiers suffisaient pour les fouilles mais non pour le travail d’analyse et de publication. Il a aussi mentionné que le personnel du Musée cantonal d’archéologie et d’histoire est soumis à de forte pressions pour la restauration et la conservation des multiples chantiers archéologiques dans le canton. Néanmoins, la responsabilité patrimoniale et scientifique qui incombe à notre Canton face à cette découverte imposerait d’investir davantage pour l’assumer au mieux.

Ainsi, afin que les fouilles archéologiques puissent déboucher sur des analyses et des publications scientifiques, le député Martial de Montmollin a déposé, ce jour, une motion demandant que le Canton se donne les moyens nécessaires pour mener à bien cette tâche. Pour être à la hauteur de cette exceptionnelle découverte.