Communiqué

Votation fédérale: 3 NON et 1 OUI le 28 février

Réunis en Comité élargi, les Verts vaudois ont arrêté leurs recommandations de vote en vue de la votation fédérale du 28 février prochain. Ils recommandent de refuser tous les objets soumis au vote excepté l’initiative contre la spéculation alimentaire.

NON à un deuxième tunnel au Gothard

Les Verts s’étaient déjà fortement engagés lors de la récolte de signatures ayant mené à l’aboutissement du référendum. Ils persistent donc aujourd’hui en recommandant aux Vaudoises et aux Vaudois de refuser un deuxième tunnel inutile, polluant et coûteux.

Si une rénovation du tunnel est nécessaire, il existe d’autres solutions que le percement d’un deuxième tunnel. Ces travaux, ainsi que l’entretien de l’ouvrage par la suite, renchérissent de 3 milliards la rénovation du tunnel actuel. L’argent dépensé au Gothard manquera donc pour d’autres projets, chez nous en Romandie notamment, où se situent les réels problèmes de mobilité. En outre, en renonçant à construire un 2e tunnel, l’assainissement commencerait directement, accompagné d’alternatives efficaces et modernes pour le chargement des voitures et des camions sur le rail ce qui éviterait un isolement du Tessin pendant 140 jours.

Sans oublier que le peuple suisse a inscrit dans la Constitution la protection des habitants des régions alpines contre les effets négatifs du trafic de transit. C’est pour cela que des milliards ont été investis dans les nouveaux tunnels ferroviaires (NLFA). Ce n’est donc pas le moment de créer de nouvelles capacités routières, qui augmenteront massivement le nombre de poids lourds traversant les Alpes.

NON aux renvois automatiques des étrangers criminels

Une nouvelle fois, l’UDC tente de jouer la population contre le Parlement en revenant avec un sujet sur lequel le peuple s’est déjà prononcé, et sur lequel le Parlement a travaillé. Certes les travaux furent laborieux, mais non parce que le Parlement ne souhaite pas respecter la volonté populaire, comme le prétendent les initiants, mais parce que le texte de l’initiative, en établissant une automaticité entre crimes et renvoi, pose des problèmes insolubles quant au non-respect des droits humains. Le nouveau texte aggrave encore les choses, d’ailleurs, en ajoutant à la liste des infractions provoquant un renvoi des cas de bagatelle jusqu’alors non-inclus. L’initiative est donc frontalement contraire à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, notamment, car elle brise des droits familiaux. Si elle était acceptée, nous serions alors confrontés à des effets négatifs comparables à ceux du 9 février. C’est pourquoi les Verts s’opposeront fermement à ce texte et en recommandent le rejet.

NON à l’initiative du PDC sur la fiscalité des couples

Ls Verts recommandent le rejet d’une initiative qui n’entraînera des baisses d’impôt que pour les familles qui en ont le moins besoin : les familles aisées. Elle provoquera en outre un trou d’1 à 2,3 mia. dans les caisses de la Confédération, voire jusqu’à 2 mia dans celles de l’AVS. Elle bloquera par ailleurs toute possibilité de prévoir une imposition individuelle dans le futur, en imposant dans tous les cas de considérer le mariage comme une « communauté économique ».

De plus, cette initiative est discriminatoire puisqu’elle fixe le mariage comme étant « l’union durable d’un homme est d’une femme » dans la Constitution, fermant ainsi la voie au mariage pour les couples de même sexe. Ce faisant, elle cherche à inscrire la définition du mariage dans la Constitution par la petite porte, en empêchant qu’une réelle discussion se fasse sur ce sujet et en forçant le peuple à se prononcer sur ce point en même temps que sur un tout autre sujet.

OUI l’initiative contre la spéculation alimentaire

La faim est malheureusement encore une réalité dans plusieurs endroits du monde. Outre la pauvreté, une répartition inéquitable des terres et le changement climatique, la spéculation sur les denrées alimentaires a sa part de responsabilité en faisant exploser les prix. Banques et assurances investissent en effet chaque jour des millions dans les denrées alimentaires dans le seul but de gagner le plus d’argent possible en les revendant. Les aliments sont entreposés jusqu’à ce que les prix montent. L’initiative combat cette spéculation injustifiable et c’est pourquoi els Verts recommandent son acceptation le 28 février.