Communiqué

Grand conseil: Les positions dogmatiques du PLR torpillent le paquet logement

Après plusieurs mois de discussion sur le paquet logement, le PLR, l’UDC et le groupuscule A Gauche toute, ont torpillé le compromis soutenu par la majorité des groupes politiques du parlement.  Alors que le canton traverse une crise du logement qui pénalise les Vaudois depuis plusieurs années, la décision du PLR, de l’UDC et d’A Gauche toute porte un coup d’arrêt aux efforts du Conseil d’Etat pour y remédier. Les Verts déplorent cette manœuvre politique et continueront à se battre pour qu’une réponse forte soit apportée à la crise du logement.

Une manœuvre politique du PLR a fait voler en éclat l’accord trouvé en commission par la majorité des partis politiques.  Le projet débattu par le parlement vaudois depuis près d’une année proposait pourtant des mesures ciblées et équilibrées qui permettaient aux propriétaires et aux locataires de s’assurer d’une avancée significative dans le domaine de la construction des logements accessibles à tous. L’accord visait à inciter les communes et les investisseurs privés et institutionnels à construire davantage de logements et à mieux entretenir leur patrimoine immobilier. Le projet répondait aux besoins actuels en logement à loyer abordables et contribuait en outre à protéger les locataires.

Les positions dogmatiques du PLR, de l’UDC et de l’extrême gauche font malheureusement que le compromis construit après 10 séances de commission se trouve aujourd’hui dans l’impasse. Plutôt que d’assumer son rôle législatif, la majorité du parlement, emmenée par la mauvaise foi du PLR, a préféré renvoyer le dossier au Conseil d’Etat, sans prendre de décision sur le fond. Les Verts vaudois déplorent cette démission du politique face à une problématique de cette importance. Les Verts continueront à se battre pour qu’une réponse forte soit apportée à la crise du logement.