Communiqué 2015

Maurizio Mattia est candidat à la Municipalité de Prilly

Les Vert-e-s de Prilly présentent la candidature de Maurizio Mattia à la Municipalité de la ville de l’Ouest lausannois. Membre du Conseil communal depuis 2009 et de sa commission des finances depuis 2015, ce chef d’entreprise s’engage pour le développement des énergies renouvelables et une meilleure efficience énergétique au sein de la Ville, ainsi que le développement de la mobilité douce. Alors que s’ouvre aujourd’hui la Conférence sur le climat (COP21) à Paris, le groupe prilléran veut rappeler qu’il est urgent d’agir à tous les niveaux pour un avenir durable et vivable.

C’est à l’occasion d’une action symbolique menée aujourd’hui au parc de Pré-Bournoud, au centre de Prilly, que David Boulaz, président des Vert-e-s de Prilly, a annoncé la candidature de Maurizio Mattia à la Municipalité de la Ville. « Ses connaissances en matière de construction et d’énergies renouvelables, sa formation en économie, son pragmatisme ainsi que son engagement dans la vie politique et associative de Prilly font de Maurizio Mattia le candidat idéal. » C’est à l’unanimité que les membres du groupe des Verts-e-s ont décidé de proposer sa candidature. Car « nous sommes persuadé-e-s qu’il saura au mieux mettre les enjeux environnementaux et sociaux au centre des préoccupations communales », a ajouté David Boulaz.

Chef d’entreprise et titulaire d’un master en sciences économiques, ce père de famille de 43 ans s’engage depuis de nombreuses années pour un développement durable sur le plan local. Les thèmes sur lesquels il axe son programme : l’efficience énergétique et la production locale d’énergies renouvelables, la promotion de la mobilité douce, la diversité des offres d’aide aux familles et l’aménagement de zones de vie. Très actif au sein du conseil communal, Maurizio Mattia a plusieurs succès à son actif : la pose de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments communaux, la sécurisation des passages pour piétons, l’installation de ruches urbaines, l’adoption par la Ville de l’outil de la thermographie aérienne comme véhicule de sensibilisation des propriétaires à l’efficience thermique des bâtiments, ou encore la prochaine adoption par Prilly d’un plan communal en matière d’éclairage urbain.

« Penser global – Agir local »

Aujourd’hui s’ouvre à Paris la Conférence sur le climat (COP21), à l’occasion de laquelle les Etats du monde sont amenés à traiter l’un des plus grand défis du XXIe siècle, les changements climatiques. Face aux problèmes environnementaux grandissants, il est indispensable de ne plus subir les décisions politiques, mais d’agir pour les influencer. Les Vert-e-s de Prilly souhaitent rappeler qu’agir pour un développement durable, écologique et vivable doit se faire à tous les niveaux et notamment au niveau local. Au sein du législatif prilléran, le groupe n’a cessé, durant cette législature, de rappeler les enjeux environnementaux de chaque projet communal. Il a également défendu les intérêts des familles et de la jeunesse. Ces préoccupations doivent maintenant trouver leur place au sein de l’exécutif : « La Ville de Prilly a besoin d’une vision à moyen et long terme, car elle sera confrontée ces prochaines années à des défis considérables, notamment en matière d’urbanisme et de mobilité. », poursuit le candidat Vert. « Je suis prêt à relever ce challenge et suis extrêmement motivé à pouvoir poursuivre mon engagement pour ma Ville. »

À ses côtés aujourd’hui, un soutien de poids : Tinetta Maystre, Municipale en charge de l’urbanisme à Renens. Venue soutenir le candidat, elle a rappelé l’importance de développer des synergies intercommunales dans un Ouest lausannois aux problématiques dépassant souvent les frontières communales : « C’est en travaillant ensemble et en favorisant l’échange que nous contribuerons à faire du district une région agréable à vivre. »

En savoir plus sur Maurizio Mattia