Interventions parlementaires

Interpellation de Cédric Pillonel : Cent millions, sans millions pour l’énergie ?

En août 2011, le Conseil d’Etat annonçait avoir débloqué un crédit de 100 millions pour développer et soutenir des projets dans le domaine des énergies renouvelables. Depuis, ces montants sont souvent évoqués lorsque les énergies renouvelables sont abordées dans les débats. Hélas, presque quatre ans après, ces cent millions sont surtout des artifices évocatoires et rhétoriques qui annoncent des projets lointains.

Si les intentions étaient claires, les réalisations tardent à se concrétiser. Nous avons tous pu constater la difficulté qui semble frapper les services de l’administration dans la genèse, l’avancée et la finalisation des projets.

Face à cette situation, il est loisible de se demander à quel niveau se situe le problème. Avons-nous une absence de volonté politique du Conseil d’Etat ? Des difficultés techniques surgissent-elles dans la réalisation des projets ? Existe-t-il des difficultés à faire tirer les différents services de l’Etat à la même corde ? Manque-t-il des collaborateurs au sein des services pour mener et porter à leur terme ces projets voulus politiquement ?

Afin de trouver des éléments de réponse à ces questions, je pose les questions suivantes au Conseil d’Etat:

  1. Quels montants ont déjà été dépensés dans le cadre des 100 millions pour l’énergie et pour quels projets ?
  2. Le Conseil d’Etat constate-t-il des lenteurs et des blocages pour certains des projets ?
  3. Comment le Conseil d’Etat peut-il expliquer la lenteur de l’utilisation de ces montants ?
  4. Quelles sont les mesures que le Conseil d’Etat entend mettre en œuvre pour faciliter la réalisation des projets financés par les 100 millions ?