stVal
Non classé

La déclaration d’amour des Verts aux pendulaires à l’occasion de la Saint-Valentrain

En cette fin de semaine de 14 février, les Verts revisitent la Saint-Valentin pour remercier les utilisatrices et utilisateurs des transports publics et avancer les mesures d’amélioration qu’ils proposent dans ce domaine. Des cartes et des chocolats seront distribués partout dans le canton à proximité des gares, arrêts de bus, métro, etc.

Comme c’est maintenant devenu une tradition lorsqu’approche le 14 février, les Verts revisiteront la fête des amoureux pour en faire une « Saint-ValenTRAIN » qu’ils souhaiteront à toutes les usagères et à tous les usagers des transports publics du canton.

Les Verts vaudois en profiteront ainsi, d’une part, pour remercier les Vaudoises et les Vaudois d’emprunter les transports publics, pour se rendre à leur travail, sur leur lieu de formation, au marché, etc., en leur offrant un chocolat et une carte amusante. Ce sera, en outre, l’occasion de rappeler un condensé des mesures qu’ils proposent pour renforcer et encore améliorer ces transports publics.

La question des transports figure, en effet, en bonne place dans le programme des Verts vaudois puisque l’un des objectifs y figurant vise à offrir des moyens de transport fluides et efficaces. Aux heures de pointe, l’expansion du trafic individuel motorisé atteint, de fait, ses limites sur la plupart des routes vaudoises mais l’offre et les capacités restent insuffisantes sur la plupart des lignes de transports publics.

C’est pourquoi les Verts vaudois proposent notamment :
– d’accélérer le développement du réseau de transports publics, et que tous les habitants des agglomérations puissent se rendre à leur travail sans voiture.
– de maintenir l’ensemble des lignes ferroviaires régionales et stimuler leur modernisation.

Des distributions de cartes&chocolats auront notamment lieu à :
Aigle : dès 6h30 à la gare d’Aigle le 15 février
-La Tour-de-Peilz : vendredi 12 entre 6h30 et 8h à la gare et le samedi 13 de 9h30 à midi à la place des Anciens fossés
Lausanne : dès 7h sur la place du Flon le vendredi 12
Morges : lundi 15 février au matin à la gare
Nyon : vendredi 12 entre 7h et 8h30 à la gare de Nyon
Ollon : dès 6h30 le lundi 15 à la gare et à la halte des Arnoux
Villeneuve, dès 6h15 le vendredi 12 à la gare

eoliennes
Communiqué

Eoliennes VD: Quand l’armée marche contre le vent

Alors que nous apprenons que le Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) fédéral émet des réserves quant aux projets éoliens vaudois, le député Vassilis Venizelos interpelle le canton pour connaître les mesures à mettre en oeuvre pour que ces projets énergétiques importants soient réalisés.

Dans son rapport d’examen sur la troisième adaptation du plan directeur cantonal vaudois du 18 novembre 2015, la Confédération émet des réserves sur plusieurs projets éoliens vaudois. Ces réserves sont portées par le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Elles concernent les parcs éoliens envisagés sur les sites d’Essertines (Tous-Vents), de Chavannes-sur-Moudon, de Cronay, de Vuarrens et de Montanaire (Vaud’air) qui se situent partiellement, voire totalement, dans un périmètre de 20 km autour d’aérodromes militaires actifs.

Le Canton devra donc démontrer que ces projets répondent aux exigences posées par le DDPS, qui semblent d’ailleurs contradictoires avec les objectifs énergétiques et territoriaux fixés par le DETEC. Le rapport d’examen précise notamment que « les conditions posées par Skyguide et/ou les différentes entités compétentes au sein du DDPS seront considérées comme remplies si une étude détaillée réalisée dans la suite de la planification démontre que les projets d’éoliennes prévus répondent à leurs exigences et n’entrent pas en conflit avec leurs intérêts ».

Vassilis Venizelos, chef de groupe des députés Verts, a donc déposé, cet après-midi, une interpellation pour obtenir du Canton quelques précisions, notamment sur la manière dont il conçoit la pesée d’intérêts entre installations militaires et objectifs énergétiques. Ou encore sur l’état d’avancement des démarches de planification et d’affectation du sol relatives aux projets de parcs éoliens prévus sur territoire vaudois et quelles mesures sont prévues pour accélérer la concrétisation des importants projets cantonaux énergétiques en question ?

fouilles
Communiqué

Fouilles archéologiques – RC177 : Pour que notre canton assume sa responsabilité patrimoniale et scientifique

Aujourd’hui, le député Verts Martial de Montmollin a déposé une motion demandant de se donner les moyens suffisants pour l’analyse et la publication des résultats de fouilles sur le chantier de la RC 177, ainsi que pour la restauration et la conservation du mobilier archéologique.

Lors du débat sur la construction de la route cantonale 177 (zone industrielle de Vufflens-Aclens), le Grand conseil a accepté de retrancher un million de francs du budget cantonal pour les fouilles archéologiques, suivant ainsi l’amendement du député PLR Pierre Volet.

Or, les fouilles ont permis de mettre au jour une agglomération du deuxième siècle avant J.-C. Ce site a livré un important matériel archéologique et a la particularité de n’avoir pas été perturbé par les périodes suivantes. Ces fouilles ont donc un intérêt scientifique extraordinaire, tant au niveau suisse qu’européen.

En réponse à l’interpellation du député Martial de Montmollin « Sous les camions, notre histoire », le Conseil d’État a indiqué que les moyens financiers suffisaient pour les fouilles mais non pour le travail d’analyse et de publication. Il a aussi mentionné que le personnel du Musée cantonal d’archéologie et d’histoire est soumis à de forte pressions pour la restauration et la conservation des multiples chantiers archéologiques dans le canton. Néanmoins, la responsabilité patrimoniale et scientifique qui incombe à notre Canton face à cette découverte imposerait d’investir davantage pour l’assumer au mieux.

Ainsi, afin que les fouilles archéologiques puissent déboucher sur des analyses et des publications scientifiques, le député Martial de Montmollin a déposé, ce jour, une motion demandant que le Canton se donne les moyens nécessaires pour mener à bien cette tâche. Pour être à la hauteur de cette exceptionnelle découverte.

votation28
Communiqué

Votation fédérale: 3 NON et 1 OUI le 28 février

Réunis en Comité élargi, les Verts vaudois ont arrêté leurs recommandations de vote en vue de la votation fédérale du 28 février prochain. Ils recommandent de refuser tous les objets soumis au vote excepté l’initiative contre la spéculation alimentaire.

NON à un deuxième tunnel au Gothard

Les Verts s’étaient déjà fortement engagés lors de la récolte de signatures ayant mené à l’aboutissement du référendum. Ils persistent donc aujourd’hui en recommandant aux Vaudoises et aux Vaudois de refuser un deuxième tunnel inutile, polluant et coûteux.

Si une rénovation du tunnel est nécessaire, il existe d’autres solutions que le percement d’un deuxième tunnel. Ces travaux, ainsi que l’entretien de l’ouvrage par la suite, renchérissent de 3 milliards la rénovation du tunnel actuel. L’argent dépensé au Gothard manquera donc pour d’autres projets, chez nous en Romandie notamment, où se situent les réels problèmes de mobilité. En outre, en renonçant à construire un 2e tunnel, l’assainissement commencerait directement, accompagné d’alternatives efficaces et modernes pour le chargement des voitures et des camions sur le rail ce qui éviterait un isolement du Tessin pendant 140 jours.

Sans oublier que le peuple suisse a inscrit dans la Constitution la protection des habitants des régions alpines contre les effets négatifs du trafic de transit. C’est pour cela que des milliards ont été investis dans les nouveaux tunnels ferroviaires (NLFA). Ce n’est donc pas le moment de créer de nouvelles capacités routières, qui augmenteront massivement le nombre de poids lourds traversant les Alpes.

NON aux renvois automatiques des étrangers criminels

Une nouvelle fois, l’UDC tente de jouer la population contre le Parlement en revenant avec un sujet sur lequel le peuple s’est déjà prononcé, et sur lequel le Parlement a travaillé. Certes les travaux furent laborieux, mais non parce que le Parlement ne souhaite pas respecter la volonté populaire, comme le prétendent les initiants, mais parce que le texte de l’initiative, en établissant une automaticité entre crimes et renvoi, pose des problèmes insolubles quant au non-respect des droits humains. Le nouveau texte aggrave encore les choses, d’ailleurs, en ajoutant à la liste des infractions provoquant un renvoi des cas de bagatelle jusqu’alors non-inclus. L’initiative est donc frontalement contraire à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, notamment, car elle brise des droits familiaux. Si elle était acceptée, nous serions alors confrontés à des effets négatifs comparables à ceux du 9 février. C’est pourquoi les Verts s’opposeront fermement à ce texte et en recommandent le rejet.

NON à l’initiative du PDC sur la fiscalité des couples

Ls Verts recommandent le rejet d’une initiative qui n’entraînera des baisses d’impôt que pour les familles qui en ont le moins besoin : les familles aisées. Elle provoquera en outre un trou d’1 à 2,3 mia. dans les caisses de la Confédération, voire jusqu’à 2 mia dans celles de l’AVS. Elle bloquera par ailleurs toute possibilité de prévoir une imposition individuelle dans le futur, en imposant dans tous les cas de considérer le mariage comme une « communauté économique ».

De plus, cette initiative est discriminatoire puisqu’elle fixe le mariage comme étant « l’union durable d’un homme est d’une femme » dans la Constitution, fermant ainsi la voie au mariage pour les couples de même sexe. Ce faisant, elle cherche à inscrire la définition du mariage dans la Constitution par la petite porte, en empêchant qu’une réelle discussion se fasse sur ce sujet et en forçant le peuple à se prononcer sur ce point en même temps que sur un tout autre sujet.

OUI l’initiative contre la spéculation alimentaire

La faim est malheureusement encore une réalité dans plusieurs endroits du monde. Outre la pauvreté, une répartition inéquitable des terres et le changement climatique, la spéculation sur les denrées alimentaires a sa part de responsabilité en faisant exploser les prix. Banques et assurances investissent en effet chaque jour des millions dans les denrées alimentaires dans le seul but de gagner le plus d’argent possible en les revendant. Les aliments sont entreposés jusqu’à ce que les prix montent. L’initiative combat cette spéculation injustifiable et c’est pourquoi els Verts recommandent son acceptation le 28 février.

prison
Communiqué

Service pénitentiaire vaudois : un travail qui porte ses fruits !

Les Verts vaudois saluent la publication du rapport sur la politique pénitentiaire qui montre l’important travail accompli ces dernières années et surtout une vision claire et ambitieuse de l’avenir du système carcéral vaudois.

Le SPEN a été victime durant de nombreuses années d’un manque chronique d’investissements, qui l’ont porté à la situation catastrophique qui était la sienne à la fin des années 2000.

Aujourd’hui, force est de constater que, comme le prouve le rapport sur la politique pénitentiaire présenté ce matin, le service est sorti de la crise et peut fixer des objectifs stratégiques pour son futur.

Les Verts vaudois saluent la sérénité retrouvée au sein du service, tout comme l’important travail réalisé ces dernières années. Ils partagent la vision stratégique qui émane du rapport, notamment pour ce qui est des défis à venir pour le système carcéral vaudois, et des moyens envisagés pour y répondre.

Plutôt que de réagir aux évènements, le SPEN va désormais les prévoir et garder une longueur d’avance sur les défis qui vont être les siens ces prochaines années.

Les Verts sont particulièrement sensibles aux objectifs en matière de réinsertion des personnes détenues, ainsi que de revalorisation des métiers du pénitentiaire, et espèrent que le Conseil d’État et le Grand Conseil se donneront les moyens de passer de la parole aux actes en la matière.

RIEIII
Communiqué

Les Verts vaudois disent OUI au volet vaudois de la RIE III

Réunis en comité élargi à Lausanne hier soir, jeudi 21 janvier, les Verts ont décidé de soutenir le projet vaudois d’application de la troisième réforme de la fiscalité des entreprises (RIE III).

À la suite d’un débat ayant opposé la Conseillère d’Etat Béatrice Métraux au député Jean-Michel Dolivo, membre du comité référendaire contre la RIE III, les membres des Verts vaudois ont décidé d’apporter leur soutien au projet gouvernemental, et d’appeler les électeurs vaudois à glisser un OUI dans l’urne le 20 mars prochain.

Les Verts vaudois ont depuis toujours dénoncé les pratiques fiscales déloyales pratiquées par un grand nombre de cantons suisses, notamment lémaniques, à l’égard de certaines multinationales, et saluent le fait que ces pratiques soient désormais bannies.

Ils saluent également le volet social de la RIE III vaudoise, qui permettra de réelles avancées dans des domaines qui leur sont chers, tels que, par exemple, l’accueil de jour des enfants.

Le projet de révision de la péréquation intercommunale, présenté par le Conseil d’État également hier, jeudi 21 janvier, recueille également l’aval des Verts vaudois, puisqu’il permettra de réduire les effets négatifs de la baisse des impôts des personnes morales pour la plupart des communes du canton.

Enfin, les Verts vaudois, par le biais de leur groupe au Grand Conseil, veilleront à ce que les baisses de rentrées fiscales induites par cette réforme ne se traduisent pas par des baisses d’investissements dans des secteurs cruciaux, tels que les politiques sociales ou la protection de l’environnement.

poireau
Communiqué, Non classé

Les Verts célèbrent l’indépendance vaudoise

Le 24 janvier est une date particulière dans le canton de Vaud, puisqu’on y célèbre la déclaration d’indépendance de 1798, qui mit fin à plus de 250 ans d’occupation bernoise. Plusieurs sections locales des Verts vaudois ont établi, depuis des années, la tradition de fêter cet événement avec une tonalité verte propre.

Ainsi, dans plusieurs lieux du canton entre vendredi et dimanche, les Verts distribueront poireaux, pommes de terre ou soupes afin de marquer cette journée. Cette attention sera accompagnée d’un feuillet expliquant leur action et sa signification (voir annexe).

Ils seront notamment présents :

– A Echallens : dimanche 24 à midi à la salle du Château, papet et taillé de Goumoëns
– A Ecublens : entre 10h et 12h, devant le centre commercial samedi, soupe offerte
-A Lausanne : dans tous les quartiers de Lausanne entre 10h et 17h le samedi
-A La Tour-de-Peilz : devant la Coop entre 10h et 12h le samedi, distribution de poireaux
– A Lutry : dimanche dès 17h à l’Esprit frappeur pour un papet suivi d’un concert
– A Montreux : sur la place de la Paix (Forum) entre 9h3 0 et 10h30 le samedi
-A Nyon : vendredi dès 17h à la gare de Morges et au marché samedi, distribution de poireaux
-A Nyon : au marché samedi, distribution de poireaux
-A Prilly : sur la place du marché vendredi matin, soupe offerte
-A Renens : entre 10h et 12h, sur la place du marché samedi, soupe offerte
– A Vevey : sur la place du marché, devant la Grenette, entre 8h et 12h, distribution de poireaux
-A Villeneuve : le samedi entre 9h et 12h sur la place de la Gare, distribution de poireaux
-A Yverdon : distribution de poireaux au marché le samedi matin

En célébrant cette date importante, les Verts veulent rappeler que, pour eux, aimer son pays c’est avant tout s’engager pour son avenir et préserver l’environnement et l’harmonie entre toutes les personnes qui y vivent, loin de tout isolationnisme et xénophobie. Cela veut donc dire faire preuve d’ouverture tout en préservant les paysages et la nature qui constituent le capital à léguer aux générations futures. Cette fête, et cette manière de la concevoir, trouvent un écho particulier cette année, après le vote du 9 février dernier.

logement
Communiqué

Grand conseil: Les positions dogmatiques du PLR torpillent le paquet logement

Après plusieurs mois de discussion sur le paquet logement, le PLR, l’UDC et le groupuscule A Gauche toute, ont torpillé le compromis soutenu par la majorité des groupes politiques du parlement.  Alors que le canton traverse une crise du logement qui pénalise les Vaudois depuis plusieurs années, la décision du PLR, de l’UDC et d’A Gauche toute porte un coup d’arrêt aux efforts du Conseil d’Etat pour y remédier. Les Verts déplorent cette manœuvre politique et continueront à se battre pour qu’une réponse forte soit apportée à la crise du logement.

Une manœuvre politique du PLR a fait voler en éclat l’accord trouvé en commission par la majorité des partis politiques.  Le projet débattu par le parlement vaudois depuis près d’une année proposait pourtant des mesures ciblées et équilibrées qui permettaient aux propriétaires et aux locataires de s’assurer d’une avancée significative dans le domaine de la construction des logements accessibles à tous. L’accord visait à inciter les communes et les investisseurs privés et institutionnels à construire davantage de logements et à mieux entretenir leur patrimoine immobilier. Le projet répondait aux besoins actuels en logement à loyer abordables et contribuait en outre à protéger les locataires.

Les positions dogmatiques du PLR, de l’UDC et de l’extrême gauche font malheureusement que le compromis construit après 10 séances de commission se trouve aujourd’hui dans l’impasse. Plutôt que d’assumer son rôle législatif, la majorité du parlement, emmenée par la mauvaise foi du PLR, a préféré renvoyer le dossier au Conseil d’Etat, sans prendre de décision sur le fond. Les Verts vaudois déplorent cette démission du politique face à une problématique de cette importance. Les Verts continueront à se battre pour qu’une réponse forte soit apportée à la crise du logement.

3 affiches bandeau
Communiqué, Elections communales 2016

Toujours plus de candidates et de candidats des Verts pour mieux vivre sa ville et son bourg

Pour les élections communales de ce début d’année 2016, les Verts vaudois souhaitent accroître leur présence partout dans le canton. Ils présentent ainsi des listes vertes dans 4 communes où ils ne sont pas représentés et s’allient en 6 lieux avec le Parti socialiste pour lancer des groupes communs. Plus de 340 candidats Verts se présentent ainsi dans 31 communes. En ce qui concerne les exécutifs communaux, les Verts présentent 21 candidats, avec un nombre record de candidatures féminines.

Les élections communales sont importantes, car les communes sont le premier lieu de participation citoyenne. Ce sont ainsi plus de 340 candidates et candidats que les Verts vaudois présentent au suffrage des électrices et électeurs de 31 communes du canton pour le législatif, et 21 pour l’exécutif. Une répartition équilibrée des deux sexes est toujours une priorité pour les Verts. En ce qui concerne les candidatures à la Municipalité, l’équilibre hommes-femmes est atteint puisque se présentent 10 femmes (à Bussigny, Echallens, Ecublens, Lausanne, Morges, Pully, Vevey, Yverdon, et Renens avec, pour ce dernier lieu même un double ticket féminin) et 11 hommes (à Aigle, Epalinges, Lausanne, Saint-Légier, Prilly, Orbe, Lutry, Aigle, Nyon, Montreux et Moudon). En ce qui concerne le conseil communal, l’équilibre est quasiment atteint avec 142 candidatures féminines et 168 candidatures masculines (avec toutefois une majorité de femmes dans les communes de Lausanne, Morges, Moudon, Prilly, Orbe et Villeneuve). Tous ces candidates et candidats s’engagent à œuvrer, notamment, à favoriser les options de mobilité douce, à une mutation urbaine conviviale et respectueuse de l’environnement, ainsi qu’à un développement maîtrisé à la campagne, et à la qualité générale du cadre de vie : pour mieux vivre sa ville ou son bourg.

L’ambition des Verts d’être représentés dans le plus grand nombre de lieux du canton est cette année favorisée par la modification de loi intervenue faisant passer au système proportionnel toutes les communes de plus de 3’000 habitants. Ainsi, de nouvelles listes vertes apparaissent à Blonay, Corsier-sur-Vevey, Savigny et Villeneuve. Ainsi que des groupes alliés au Parti socialiste à Cossonay, Echallens, Gland, Prangins, Rolle et Romanel.

La campagne qui s’ouvre aura, bien sûr, des accents communaux spécifiques, mais les grands thèmes mis en avant en commun par les listes vertes, et faisant l’objet d’affiches communes, se déclinent en une paire : mobilité douce d’une part et aménagement du territoire : pour un retour de la nature en ville et un développement respectueux de l’environnement de nos campagnes, d’autre part. Deux thèmes chers aux Verts et importants pour améliorer la qualité de vie de toutes et tous, dans nos villes et dans nos bourgs.

(Ne sont ici pas compris les nombreux Verts qui se présentent à l’exécutif de communes à conseils généraux.)
3 affiches web

Affiches_communales_2016_web
Communiqué, Elections communales 2016

Elections communales : les verts morgiens lancent leur campagne

Un bilan solide, un programme clair et réalisable, une majorité de femme candidate au conseil communal, une candidate féminine unique pour la Municipalité et une campagne active, de proximité ainsi que sur les réseaux sociaux.

Actuellement forts de 12 élu-e-s à Morges, les Verts présentent une liste forte de 25 candidat-e-s, soit 6 personnes de plus qu’en 2011. 15 femmes et de 10 hommes la composent. Les candidat-e-s, issu-e-s de tous les quartiers de la ville, présentent une grande diversité d’âges, de professions et d’engagements associatifs. Les Verts veulent renforcer leurs représentations à 15 sièges et maintenir leur siège à la Municipalité avec Sylvie Podio qui brigue un 3ème mandat.

Les Verts veulent une Ville Verte et proposent un programme fondé sur trois axes prioritaires :

  • Une ville agréable basée sur un développement urbain durable, harmonieux et de qualité;
  • Des transports agréables, des transports publics performants, des trajets pédestres et cyclables sécurisés favorisant la fluidité du trafic ;
  • Une ville pour toutes et tous, c’est-à-dire une économie diversifiée, de proximité et de qualité, un renforcement des mesures favorisant la qualité de vie des plus petits aux ainés.Notre objectif : être bien dans notre ville à l’instar des Morgiennes et des Morgiens.

La campagne se déroulera au marché et lors des débats, mais sera ponctuée par des actions originales dans la ville, les quartiers et sur les réseaux sociaux. Les Verts se réjouissent à cette occasion de rencontrer la population morgienne et de partager avec elle ses préoccupations.

 

Pour plus d’informations :

Sylvie Podio, Municipale, 078 797 47 58
Yvan Christinet, Conseiller communal, 078 624 06 07
Claudine Dind, Conseillère communale, 021 802 12 28.